Berlin & Dresde
Madame Butterfly et Tosca
Du 14 juin au 17 juin 2024
Prix

À partir de 1 020 € par personne

    Du au

    Information de contact

    Spectacle optionnel

    Pour confirmer mon inscription je souhaite être contacté(e) par

    En été, Berlin est la plus agréable des villes. Après les frimas de l’hiver, la capitale allemande explose de joie de vivre et de vitalité. Se promener dans les rues arborées de Prenzlauer est un enchantement et pourquoi ne pas flâner en vélo dans le parc de Tiergarten ou profiter d’une bière dans un Biergarten du quartier bohème de Kreuzberg ? Il existe toujours quelque chose à visiter dans cette ville chargée d’histoire : les vestiges du mur du Berlin, le jardin botanique de Dahlem, ou encore les sublimes collections de l’île aux musées, réunion de cinq musées exceptionnels lovés sur les rives de la Spree…

     

    Pour ce séjour, nous vous invitons à profiter de deux opéras de Puccini. Présentée dans la mise en scène illustre de Pier Luigi Samaritani, Madame Butterfly sera interprétée par la bouleversante soprano lituanienne Asmik Grigorian. Le lendemain, un trio vocal exceptionnel (Camilly Nylund en Tosca, Vittorio Grigolo en Mario et Erwin Schrott en Scarpia) embrasera la Tosca du grand compositeur italien.

     

    Pour ceux et celles qui voudraient précéder ces deux beaux moments lyriques berlinois, il sera possible d’arriver à Dresde, la merveilleuse « Florence de l’Elbe », baroque, élégante et superbe, et d’y assister à un ballet.

     

    Dresde reste encore trop méconnue des visiteurs européens. Et pourtant, que de splendeurs dans cette ville au patrimoine incomparable ! Citons seulement : le palais baroque du Zwinger, le Semperoper, ou encore l’impressionnante Frauenkirche (qui, reconstruite à l’identique, a retrouvé toute sa majesté). C’est un bonheur que de (re)découvrir les trésors de cette ville à l’élégance suprême. Immense ville de musique, Dresde est tout simplement une immense ville d’art, comme vous aurez le bonheur de vous en apercevoir en assistant à un ballet, dont nous vous réservons la surprise.

    Berlin en été
    Le programme
    Plot Point - Ballet (pré arrivée optionnelle)
    14 juin 2024
    Madame Butterfly, de G. Puccini
    15 juin 2024
    Tosca, de G. Puccini
    16 juin 2024
    Vendredi 14 juin – Dresde (pré arrivée optionnelle)

    À 19h00, à la Semperoper :

     

    PLOT POINT BALLET

     

    Tom Seligman: Direction musicale

     

    Serenade

     

    George Balanchine: Chorégraphe

    Pjotr I.Tschaikowsky: Musique

    Nanette Glushak: Mise en scène

     

    Plot Point

     

    Crystal Pite: Chorégraphe

    Bernard Herrmann: Musique

    Erik Beauchesne: Mise en scène

    Sandra Marín García: Mise en scène

    Jiři Pokorný: Mise en scène

     

    Dans la chambre haute

    Twyla Tharp: Chorégraphe

    Philip Glass: Musique

     

     

    Plot Point est une création unique et novatrice du Semperoper, ayant pour ambition de retranscrire les trois actes d’une intrigue cinématographique à travers trois œuvres associées pour créer un ensemble artistique cohérent. Cette création présente trois chorégraphies toutes liées par l’esthétique néoclassique des ballets symphoniques du 20e siècle. Le spectacle s’ouvre sur la mémorable Serenade de George Balanchine, chorégraphiée sur une composition de Tchaïkovski. À travers sa création, Balanchine ouvre de nouveaux horizons pour l’expression corporelle et propose une chorégraphie émouvante et marquante. L’œuvre se poursuit avec le ballet Plot Point, pensé par la talentueuse chorégraphe canadienne Crystal Pite et mis en musique sur des compositions de Bernard Hermann. Le style unique de Crystal Pite lui permet de créer une véritable histoire à travers l’expression corporelle, challengeant les mouvements des corps et jouant avec les couleurs chatoyantes des costumes. Le dernier acte de ce spectacle nous provient de la danseuse Twyla Tharp, icône de la danse du 20e siècle et qui chorégraphia The Upper Room en 1986. Sur des musiques du compositeur Philip Glass, l’œuvre se développe en neuf scènes vibrantes et poétiques, mêlant ballet, yoga, claquettes et boxe, pour venir clore une œuvre véritablement singulière et abondante.

     

     

    Samedi 15 juin - Berlin

    À 19h30, au Deutsche Oper Berlin :

     

    MADAME BUTTERFLY, de G. Puccini

     

    Orchestre et Chœur du Deutsche Oper Berlin

    Yi-Chen Lin: Direction musicale

    Pier Luigi Samaritani: Mise en scène

    Asmik Grigorian: Cio-Cio-San

    Irene Roberts: Suzuki

    N.N.: Kate Pinkerton

    Joshua Guerrero: Benjamin Franklin Pinkerton

    Dong -Hwan Lee: Sharpless

    Gideon Poppe: Goro

    Patrick Cook: Le Prince Yamadori

    Byung Gil Kim: Le Bonze

    Christian Simmons: Le Commissaire impérial

    Youngkwang Oh: L’Officier d’état-civil

    Seungeun Oh: La mère de Cio-Cio-San

    Sin-Ae Choi: La cousine de Cio-Cio-San

    Asahi Wada: La tante de Cio-Cio-San

     

    Puccini tomba littéralement amoureux de l’histoire de cette jeune Japonaise de quinze ans, victime d’un mariage de pacotille avec un lieutenant américain, au point d’étudier avec enthousiasme les coutumes comme la langue du Pays du Soleil Levant. La création intervint le 17 février 1904 à La Scala de Milan : retentissant échec, l’opéra étant immédiatement retiré de l’affiche, avant un remaniement drastique opéré par le compositeur lui-même, qui sera donné un an plus tard, à Brescia. Le monde découvrit alors un sommet implacable de tension dramatique, un opéra bouleversant qui allait devenir l’un des piliers les plus populaires de tout le répertoire lyrique. La figure de Cio-Cio-San – un rôle écrasant sur scène, pendant presque toute la durée de l’opéra – sera ici interprétée par l’immense soprano lituanienne Asmik Grigorian, voix au bronze somptueux. Quant à la mise en scène de Pier Luigi Samaritani, elle fait le bonheur des yeux (et des oreilles !) des spectateurs de la Deutsche Oper depuis de nombreuses années, par sa splendeur visuelle et son respect du livret.

     

    Dimanche 16 juin - Berlin

    À 19h30, au Deutsche Oper Berlin :

     

    TOSCA, de G. PUCCINI

     

    Orchestre et Chœurs du Deutsche Oper Berlin

    Andrea Battistoni: Direction musical

    Boleslaw Barlog: Mise en scène

    Camilla Nylund: Floria Tosca

    Vittorio Grigolo: Mario Cavaradossi

    Erwin Schrott: Le Baron Scarpia

    Samuel Dale Johnson: Cesare Angelotti

    Padraic Rowan: Le Sacristain

    Andrew Dickinson: Spoletta

    Christian Simmons: Sciarrone

    Byung Gil Kim: Un Geôlier

     

    Créé le 14 janvier 1900, Tosca fut accueillie avec un mélange d’effroi et d’incompréhension. Cette adaptation d’un drame de Victorien Sardou était peut-être trop brutale et violente pour un public romain, encore habitué aux opéras verdiens. Avec son action resserrée en 3 personnages, Tosca, Scarpia et Cavaradossi, son déchaînement des passions, et sa fin abrupte, Puccini compose le premier opéra moderne, qu’on regarde comme un film de cinéma. Le souci du réalisme est tel chez le compositeur qu’il flânera dans les différentes églises de Rome, pour le magnifique prélude du troisième acte, ou utilisera un langage d’une audace inouïe dès les premières mesures véhémentes, faisant l’admiration d’un compositeur comme Schönberg. Et puis, il y a ces arrêts sur image sublimes, où Puccini suspend le temps lors d’airs magiques comme « Vissi d’arte, vissi d’amore » (« J’ai vécu d’art, j’ai vécu d’amour ») ou « E lucevan le stelle », dernier adieu de Mario à Tosca pendant que le ciel luit d’étoiles. Ce chef d’oeuvre absolu du répertoire lyrique sera donné ici dans la mise en scène mythique de Boleslaw Barlog. Pour interpréter les trois rôles de la partition, la Deutsche Oper de Berlin propose un trio d’exception : Camilla Nylund en Tosca, Vittorio Grigolo en Mario et le charismatique baryton-basse Erwin Schrott dans le rôle du diabolique Scarpia.

     

    VOS HÔTELS
    KEMPINSKI PALAIS TASCHENBERG (*****)

    Au cœur historique de Dresde, à proximité immédiate du Zwinger, de l’opéra et du château, ce luxueux hôtel rouvre ses portes cette année après plus d’un an de travaux de rénovation. Il propose des prestations de haut niveau. Ses chambres spacieuses offrent un confort moderne et son service est irréprochable.

    REGENT BERLIN (*****)

    À quelques pas de la Staatsoper Unter den Linden et du si joli Gendarmenmarkt, le Regent Berlin est assurément l’un des plus beaux hôtels de la ville. Antiquités, objets d’art, mobilier fastueux lui confèrent une élégance classique.

    TOUS LES FORFAITS
    PRIX PAR PERSONNE

    Séjour du 15 au 17 juin 2024

     

    Forfait en chambre double Classic : 1 020 €

    Forfait en chambre individuelle Classic : 1 500 €

     

    Forfait en chambre double Premium : 1 070 €

    Forfait en chambre individuelle Premium : 1 600 €

     

     

    Pré-arrivée optionnelle à Dresde du 14 au 15 juin 2024

     

    Nuit suppl. en chambre double Palais : 280 €

    Nuit suppl. en chambre individuelle Palais :  440 €

     

    Nuit suppl. en chambre double Palais avec vue : 320 €

    Nuit suppl. en chambre individuelle Palais vue : 525 €

     

     

    Le prix de ce voyage comprend : l’hébergement en chambre double avec petit déjeuner pour 2 nuits • la taxe de séjour • les places de spectacle en première catégorie • l’assistance rapatriement.

     

    Le prix de ce voyage ne comprend pas : les extras • le transport • les transferts aéroport.

     

    Séjour individuel.

    Transport et transferts aéroport sur demande

     

    Programme et prix communiqués sous réserves de modification de la part de la Deutsche Oper Berlin et de la Semperoper Dresden, ou par décision gouvernementale, en raison d’éventuelles contraintes sanitaires.

    Renseignements sur ce voyage
    En charge de la destination
    Pauline Heckly
    Partager
    Bulletin d'inscription
    Nos voyages
    les plus récents
    error: Content is protected !!